05.04.07

Une mélodie mélancolique qui vient de La Havana...

Je viens de regarder le magnifique film -Soy Cuba- du réalisateur soviétique Mikhaïl Kalatozov (auteur aussi de la palme d'or Cannes 1958 Quand passent les cigognes). Soy Cuba  raconte avec plein de lyrisme et de ferveur la montée de la révolution à Cuba mais ce film débordant de sensualité avec ses scènes de débauche au Tropicana où les amerlocs venaient faire la fête avant la révolution, avec ses images en noir et blanc d'une beauté à couper le souffle fut interdit jusqu'en 1992... Pour le pouvoir soviétique des années... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10.04.07

Enfer

Voici la version d'une question "bonus" de chimie posée à l'université de Nanterre. La réponse d'un étudiant a été si loufoque que le professeur l'a partagée avec ses collègues, via Internet, et c'est pourquoi vous avez le plaisir de la lire .... Question Bonus: « l'enfer est-il exothermique ou endothermique » (évacue la chaleur ou absorbe la chaleur)                                ... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 12:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15.04.07

Bordilhas 1/Bourdiho 1

On commence toujours par un peu traduire mais est ce bien nécessaire ? -Bordilhas- en occitan (ce mot vous est il si étranger ? ), cela veut dire -déchets- et lorsque ce sujet arrive dans ma rubrique -Marseille-, on voit sûrement de quoi je vais parler. Comme vous le savez, la municipalité dirigé par Mr Gaudin n'a rien trouvé de plus propre, de plus écolo (par rapport aux gaz à effet de serre en particulier), de plus générateur d'emplois, de plus respectueux de la santé des gens que d'utiliser bientôt un incinérateur pour éliminer les... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16.04.07

Le vairon/ lo vairon (en occitan)

Il est zen le vairon, ce petit poisson grégaire. Verai que l'i agrada lo molon, souvent en bancs dans les rivières à truites. Il ne mesure jamais plus de 8 à 10 cm mais il a fière allure avec ce dos d'un vert sombre élégant et le haut du ventre brun clair. Il aime les eaux vives et parfois aussi folâtrer entre deux eaux. Le soir, il va chercher l'ombre sous les hautes herbes. Lui même assez vorace, il se nourrit de larves et finit souvent dans la gueule des truites. En occitan des Pyrénées, es lo vairon ! (faut prononcer... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15.05.07

Faire le pendulaire

Un matin comme les autres sur l'autoroute du boulot, tu avances vaille que vaille, tu te traines entre Marseille et Aix, seul dans une voiture parmi d'autres tout autant dépourvues de passagers, des véhicules tête à queue, c'est la misère...Et pour compléter le tableau, l'embouteillage : alors, ça bouchonne, ça marronne, ça bougonne puis on se résigne à cette bouffonnerie car si les transports en commun ne sont pas à la hauteur; le covoiturage non plus n'est pas de mise. Voyons, voyons, faudrait s'organiser, des gens se... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27.05.07

En finir avec l'héritage de mai 68 ?

Depuis déjà quelques années, dix ou quinze ans peut-être, je sentais dans le milieu routard notamment chez les 25/30 ans ce désir d'en découdre avec la mentalité soixante-huitarde, petit détail qui ne trompait pas ce rejet du -Guide du routard- au profit d'un lonely je sais plus quoi... qui d'après leur délire eusse été  "plus précis, plus complet et avec des plans plus pragmatiques" que le petit guide auquel je demeurais fidèle. Un peu comme un demeuré d'ailleurs à leurs yeux. Et puis en discutant, on voyait bien que... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28.05.07

Bordilhas 2/Bourdiho 2

Dans les techniques préconisées par les écologistes pour mieux gérer les déchets, après la réduction à la source et le tri sélectif en vue de recyclage, l'une des plus sympas consiste à faire du compostage et même du lombricompostage en utilisant comme partenaires des vers. Ceci est très sérieux ! Il s'agit de transformer les matériaux biodégradables grâce à l'action des lombrics et ceci de manière donc très naturelle. Ce compostage concerne en particulier les déchets organiques de cuisine et permet d'obtenir à la fois du compost et... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 17:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28.05.07

Un match de pur néant

En assistant au dernier match de la saison de l'OM contre Sedan, devant ce manque de hargne, l'équipe est poussive et quand même, devant aussi le débordement lyrique, l'exaltation grandiose offerts par le peuple des supporters -Qui ne saute pas n'est pas Marseillais-, je pensais à la Cançon de drech neient/ Chanson de pur néant de mon troubadour adoré Guilhem 9 d'Aquitaine. Une merveille cette chanson du 11-ème qui dit -je ne l'ai jamais vu mais je l'aime si fort-, un texte plein d'humour et d'autodérision, de jeux entre hasard et... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14.06.07

Canebière des cordages

En Méditerranée, dans les ports et à Marseille en particulier, dans le temps, on tressait  les cordages des bateaux, ces cordes servant à hisser les voiles au grand ou au petit mât, ces cordes qui faisaient redouter les petits rongeurs sur le pont et même où que ce soit dans le bâtiment. Le mot même de lapin était proscrit. Un moulon de lieux marseillais rappellent cette activité : Corderie, Vallon des Auffes, Canebière... Imaginons  les rues de Marseille remplies de fibres de chanvre et toute une fourmillière travaillant... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17.06.07

Jazz à la bastide

Chaque vendredi ou presque, ils sont quelques poignées de collègues à se retrouver dans une petite bastide à deux pas de la mer au son de leurs grattes, d'un sax parfois, d'une batterie au jeu délicat, d'un piano, d'une contrebasse entre les mains expertes du propriétaire des lieux, le bastidan... et d'autres musiciens viendront s'ajouter à l'occase. Ils fêtent le jazz en pleine connivence. Une douceur reposante s'installe petit à petit, quelquechose d'un peu mélancolique retient le temps et les notes montent comme des volutes avec... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]