A propos de l'auteur emboligol

 

Quelques mots sur moi

Emboligol, l'ombilic en quelque sorte, un petit peu pour rappeler Antonin Artaud aussi et son "ombilic des limbes" nous plongeant dans la féérie poétique de ses glissements morbides, vers les drailles ténébreuses de la folie, le vallon des enfers. Artaud venait de la Madeleine, une artère marseillaise, mon quartier aussi nommé Libération depuis. Comment aurait il déclamé ce petit mot "emboligol" ?
Moi, je le dis en rigolant sur mon nombril, mon unique, le nombril du monde... Comme pour chacun un peu. Temps de la confrontation souvent pulsionnelle entre tous ces égos qui nous flinguent l'ambiance. Trop d'égos qui se prennent pour Jésus et les Jésus souffrent de concurrence ! Le temps se brouille fatalement.