21.11.09

Terre de sansouire en Patagonie

Une péninsule du sud argentin battue par les vents, vent d'ouest domimant, presqu'íle mangée de sel où la végétation semble si rachitique, si monotone qu´à priori on pourrait croire qu'elle ne présente aucun intérêt botanique. Comme dans les déserts, comme dans la sansouire de Camargue ou dans le désert pétré de Crau pour rester en Provence. Demorar en PACA coma dison lei moligàs dei carnavèlas. Et pourtant, l'aridité de cette péninsule de Valdès est trompeuse, la flore est y en fait assez riche, il faudrait en faire l'inventaire en... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22.11.09

Ceux de Magellan-Mau-marridats de Magellan

Si j'avais été un grand navigateur parti à la conquête du vaste océan, un peu comme Magellan ou Vasco de Gama,  comme je serai interloqué d'avoir laissé mon nom à un manchot. Manchot de Magellan pour la postérité, classe non... C'est un petit manchot guère plus grand qu'un gorfou sauteur, ce gorfou du sud indien (sans les aigrettes dorées lui), le décrire : regardez deux cravattes noires autour du cou, la veste noire par dessus son petit gilet blanc, il nesure dans les 55 cm, pas plus et vit parfois jusqu'à 25 ans. Sa... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23.11.09

Naras, guanaco et nandou de la péninsule de Valdes

La lebre de Patagonia, le lièvre est féminin en oc donc -la lebre-, -Ai vis lo lop, lo reinard, la lebre- disait la cançon, chacun de ces trois animaux représentant une oppression de la société médiévale. La lebre de Patagonia, ce n'est pas vraiment un lièvre tant coma la lebre dau pònt dau Gard qui n'est pas vraiment un lièvre non plus... c'est un petit mammiphère qu'on appelle maras. Et voilà un petit troupeau de guanacos qui se ballade tranquille au petit matin dans la réserve naturelle de la péninsule de... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24.11.09

Baleine

La balena garça lo camp dins son manteu d'ocean en te virant francament l'esquina. N'a son pron de faire lo bèu-bèu per lei toristas. Bessai...
Posté par emboligol à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25.11.09

Huitrier

Tu es seul à te balader sur la berge sabloneuse et la marée monte assez vite. Le vent souffle plutôt fort après une nuit d'éclairs. Eux, ils sont un couple et leur nid avec les petits vraiment pas loin à tous les coups. L'un te charge en vol pratiquement, le mâle peut-être, en piaillant, un peu effrayé de cette présence incongrue. Ne pas déranger ce couple.
Posté par emboligol à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26.11.09

El meu país es tant petit

C'est un tout petit village d'Argentine, en Terre de feu, un coin niché dans la baie sud de la Peninsula de Valdes, Puerto Piramides, le golfe où viennent les baleines franches au printemps austral, en pleine réserve de biotope donc. -Puerto Piramides- car il y a vraiment une pyramide naturelle, un rocher pyramidal à côté du village près du rivage dont la partie supérieure est clafie de fossiles d'ailleurs. Ici, chez les habitants, l'eau du robinet provient exclusivement de l'Atlantique, une eau dessalénisée dont voici le captage au... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 23:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27.11.09

Trèns per d'aubres mòrts

Joan-Ives Casanova es un romièu de l'arma espelhandrada, un pelegrin ruscós de la literatura occitana (en provençau, de còps mirgalhat de quauquei paraulas lengadocianas, totjorn de biais e aqui mai endrudit de quauquei frasètas en còrse). Lei claus son balhadas : " l'escriure s'acòsta dau silenci " , " l'escriure pesa, mesura, compta e talha " . Nos fai estrena amb aquest libre, -Trèns per d'aubres mòrts-, d'un -santuari- vertadier en omenatge ais avis defuntats ( la promièra partida parla dau grand mairenau, la segonda dau grand... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28.11.09

Liberalisma

Fau demorar zen, zen de contunh perfin de faire restanca a l'auçada dau liberalisme acarnassit, mai vioulent en China d'alhors, un liberalisme amb lo servici public que vai a la descisa, l'escòla publica en crisi, lo paratge de la securitat sociala cade jorn un pauc mai rosigat, l'empleg que fai fauta e lei mau paradas que congrea tot aquò...
Posté par emboligol à 23:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29.11.09

Carlos Gardel de Tolosa e de Buenos Aires

A 27 mes, sa maire fugissent lei marridei gents, rasclèt a Buenos Aires onte restèt dins lei barris amb son pichon. Carlos faguèt a 26 ans son promier tangò, lo promier que se cantava -Mi notche triste-. L'èime dau tangò es un pauc lo rebat d'aquela de Gardel dins son espelida, fatalament. Il avait deux ans quand sa mère s'est exilée en Argentine, afin d'échapper à l'opprobre populaire parce qu'elle était fille mère. Sa mère Berthe Gardes était repasseuse et après s'être fait délivrer un passeport, elle embarqua avec son fils sur... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30.11.09

Troupeau de touristes et troupeau d'otaries

Il y a un engouement évident chez les routards de 20-30 ans pour les activités fun et insolites qu'on peut leurs proposer dans le monde entier : ils aiment les sensations nouvelles de l'autre bout du monde, s'en régalent comme par exemple se baquer dans les magnifiques cascades du nord Laos, dans les bassins au dessous, les vasques naturelles (tout en dédaignant un peu les visites culturelles des pagodes et musées), il fait chaud, on s'éclate, c'est si cool les "watter-falls" , tout le monde en parle dans les guesthouses. A... [Lire la suite]
Posté par emboligol à 22:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]