cabraEntre la Savoyarde sans corne et au pelage doré, la Cévenole, grande laitière qui s'est bien adaptée à la haute Provence, l'Auvergnate au poil moins long, aux oreilles courtes et horizontales, la syrienne également dépourvue de cornes, il y a aussi en basse Provence, la Rove aux longues cornes horizontales, au pelage roux foncé, la Rove dont on craignait la disparition à la fin des années 70 mais au contraire dont les troupeaux ont essaimé un peu de partout. C'est la chèvre qui donne ce lait dont on va faire la fameuse brousse. Il y en a heureusement encore un beau troupeau dans le massif de l'Estaque, un ralh de cabras en libertat que siam anats relucar au Rove. -La chèvre, ce caprice vivant- comme disait Marie Mauron.